Pénétrez dans la légendaire cité d'Atlantis et percez ses nombreux secrets ainsi que ceux de la galaxie de Pégase en incarnant un personnage de la série ou un tout droit sorti de votre imagination. Venez choisir votre camp et écrire votre histoire.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'exil de Rodney

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'exil de Rodney   Dim 5 Avr - 1:28

Arrow suite du hangar

"Et bien dans ce cas, ils ont une drôle de façon de le montrer...mais l'amour vache, ça doit être un sport atlante depuis le temps...quant à Teyla...c'est vrai qu'elle est une bonne amie...mais elle a tendance à comprendre trop bien les choses....vous avez d'un côté mister interrogatoire et de l'autre miss interprétation des non-dits...si ces deux là se mettaient ensemble pour cogiter...je serai déjà attaché à un lit"

- "Et bien, si vous ne voulez pas Teyla, prenez quelqu'un d'autre ... la cité est grande, il y a du monde, vous avez du choix ... vous pouvez trouver n'importe qui qui ne soit ni Teyla, ni Carson ... et vous savez que personne ne vous attachera à un lit ... vous n'êtes pas un danger pour qui que ce soit, il n'y a pas de raison pour que Carson prenne cette décision ... d'accord, il vous a demandé de voir un psy et de faire des tests, mais il est médecin et c'est la procédure, il faut le comprendre pourquoi il fait ça ... il ne vous veut pas de mal Rodney, ne le voyez pas comme un ennemi".

Pas un danger pour personne, c'était un peu faux ... en tout cas, c'était la vérité tant que Rodney ne recommencerait pas à mettre fin à ses jours. Cependant, Sam reconnaissait que son attitude de maintenant n'était pas un facteur assez important pour le clouer sur un lit, le gaver de produits tranquilisants, tout en l'obligeant à écouter un psy lui déballer tout son blabla pour l'aider à aller mieux.

"D'habitude c'est ce qu'on fait lors d'un voyage"

Sam acquiesca, préférant avoir son accord, puis alla s'asseoir sur le siège du co-pilote. Elle regarda devant elle un long moment, restant silencieuse, n'osant pas parler pour ne pas braquer le scientifique, pendant que ce dernier pilotait tranquillement. Finalement, elle tourna la tête, et tenta de communiquer avec Rodney, trouvant un autre sujet de conversation pour ne pas le forcer à se rappeller et à se confier sur sa tentative de suicide et tout ce qui était arrivé depuis ... sinon, c'était sûr, il allait la jetter dans l'océan^^.

- "Je trouve que, pour un scientifique, vous vous débrouillez plutôt bien pour piloter ... vous avez pris beaucoup de leçons ?"

Sam se préparait déjà à ce que Rodney se moque de sa question ... mais bon, elle cherchait un sujet de conversation pour lequel il s'intéresserait, et non s'en ficherait royalement, chose pas facile. Pour elle, la meilleure façon pour qu'il redevienne "sociable" sans le pousser était de discuter de la pluie et du beau temps, sans le forcer à dire ce qu'il ne voulait pas.


Dernière édition par Samantha Carter le Dim 5 Avr - 2:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Dim 5 Avr - 1:34

Rodney occulta Sam, se concentrant essentiellement sur le pilotage. Il aimait cela, voler à Jumper. Il n'aimait pas voler ou conduire , mais le Jumper...c'était autre chose. Il se sentait libre de faire ce qu'il voulait et il se sentait voler dans un sens. Quand la question arriva, il se fit encore plus silencieux que le silence qu'il avait instauré depuis leur départ. Il dégluti, l'air perdu devant lui.

"Avant oui....chaque 2 jours....je prenais le Jumper du colonel Sheppard et on allait faire un tour...."

Il baissa la tête, vers les consoles, feignant de régler quelque chose.

"Mais cela fait bien longtemps que c'est fini...il n'a plus le temps pour moi...et je n'ai plus rien à voir avec lui ou son équipe...alors il ne se sent plus obligé de me donner des cours....il faut bien se débrouiller pour être autonomne...au moins je n'ai pas à courir derrière quelqu'un qui a le gène"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Dim 5 Avr - 2:08

"Avant oui....chaque 2 jours....je prenais le Jumper du colonel Sheppard et on allait faire un tour...." ... "Mais cela fait bien longtemps que c'est fini...il n'a plus le temps pour moi...et je n'ai plus rien à voir avec lui ou son équipe...alors il ne se sent plus obligé de me donner des cours....il faut bien se débrouiller pour être autonomne...au moins je n'ai pas à courir derrière quelqu'un qui a le gène"

Sam grimaça à la réponse de Rodney, n'ayant pas voulu lui faire penser à John. Et encore, si elle savait à quel point le militaire était impliqué dans l'état actuel du Canadien, elle s'en serait énormément voulue d'avoir fait allusion à lui. Pour l'instant, de ce qu'elle savait, elle pensait que Sheppard jouait un rôle minime dans cette histoire, même s'il devait y avoir un lien avec Rodney. La jeune femme se mordit la lèvre, mais poursuivit sur les jumpers, sans faire mention de John. Elle voyait bien une petite lueur dans les yeux du scientifique, ce dernier devant apprécier de voler dans ce genre de vaisseau. Etant une pilote née, elle savait ce qu'il pouvait ressentir pour ce qui était d'être libre comme l'air et de faire ce qu'on voulait.

- "Vous n'avez plus besoin de cours maintenant, vous en savez déjà assez sur le pilotage des jumpers ... mais, on apprend toujours des trucs, personne ne sait tout sur tout dans ce domaine ... j'ai l'habitude de piloter des F-302, j'adore ça et je serais capable d'en faire tout le temps si je pouvais ... pourtant, je ne connais pas encore tout, même après des années et des années de pratique ... je ne connais pas les jumpers aussi bien que les F-302, j'ai eu peu de leçons de vols pour ces vaisseaux, mais si un jour vous voulez un conseil ou juste parler du pilotage, n'hésitez pas à demander ... vous pouvez même essayer le F-302, c'est la même chose, tout en donnant des sensations différentes, même si c'est un peu plus complexe que le jumper".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Lun 6 Avr - 23:46

Rodney écouta le récit de Sam sans mot dire. Son regard était perdu sur l'océan et c'était en fait à peine s'il l'écoutait vraiment. Il avait menti tellement de fois à Carson que maintenant toute sa conversation lui revenait en tête. Ce n'était vraiment pas le moment pour ça, mais il ne contrôlait plus ses pensées. Tout était flou, tout était mélangé qu'il avait du mal à distinguer les choses des autres...la réalité des rêves...c'était la faute de ces pillules qu'il avait fini par ne plus prendre. Il se sentait mal dans sa peau, un mal qui le suivait constemment sans qu'il puisse faire quoi que ce soit.

"Vous voulez piloter?"

La question était sorti comme une évidence. Rodney n'avait pas prévu un passager avec lui, mais maintenant que Sam était là, il pourrait renouer peut-être avec le concept de partage et d'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Mar 7 Avr - 23:33

Sam ne s'était pas attendue à la question de Rodney. Certes, elle pensait qu'il allait réagir à ses dires, mais de là à lui confier les commandes, c'était la dernière chose qu'elle pensait. D'ailleurs, sa surprise était suffisament grande pour qu'elle garde le silence pendant quelques instants, fixant le Canadien comme si elle n'avait pas bien entendu. Puis, elle finit par se reprendre, secouant un peu la tête, mais resta hésitante, comme si elle attendait qu'il lui avoue avoir blaguer.

- "Heu ... oui ... je veux bien ... enfin, si vous voulez".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Jeu 9 Avr - 2:15

Rodney bidouilla quelque chose sur le tableau de bord et montra les commandes à Sam. pas besoin d'échanger de place, elle pouvait piloter de là où il était. Il lacha les commandes et alla vers larrière pour chercher quelque chose dans son sac et s'asseoir sur la banquette pour lire ce qu'il avait chercher. Après une dizaine de minutes, il revint à sa place et reprit les commandes pour attérir. Même s'il avait horreur de cela, une part de lui espérait se crasher et l'histoire serait bouclée finalement. Mais malheureusmeent, John était un bon instructeur et rodney se posa dans une clairière non loin du village athosien. C'était le parking à Jumper sans nul doute, car il était camouflé et facile d'accès. rodney fermales système et se leva.

"Laissez le recharger un peu avant de redécoller...il n'était pas en pleine autonomie quand on est parti...bon voyage de retour"

Elle avait eu son temps de parole non? Sa mauvaise foi y aidant il avait empeché une discussion durant le vol...mais qui allait le lui repprocher?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Jeu 9 Avr - 2:35

Sam pris les commandes situées devant elle, et commença à piloter, alors que Rodney se dirigeait vers le compartiment arrière, pour s'isoler et éviter une discussion avec la militaire. Cette dernière soupira, mais ne répliqua pas, se contentant de voler, adorant ça au point de tout oublier. Etant dans son petit monde, se donnant des cours elle même, la jeune femme ne vit pas passer la dizaine de minutes, et fut même surprise de voir le Canadien revenir ... voir même légèrement frustrée parce qu'elle n'avait pas pû attérir. Mais, bon, ce n'est pas le sujet. Après un attérissage parfait, il fallait le dire, la militaire se leva en même temps que le Canadien, mais l'écouta, tout en le regardant sortir. Suivant cette tête de mule, Sam en décida autrement, voulant lui laisser le jumper au cas où il en aurait besoin, ou s'il voulait rentrer sur Atlantis. Elle ouvrit un canal radio vers la cité, et demanda à ce qu'on vienne la chercher. Puis, elle sortit à son tour du jumper, et rattrappa le scientifique, restant à bonne distance pour ne pas empiéter sur son espace vital.

- "Vous croyez vraiment vous débarasser de moi comme ça ? Je ne vais pas prendre votre jumper, au cas où vous en auriez besoin ... j'ai demandé à ce qu'on vienne me chercher ... vous devrez encore me supporter pendant 2 heures".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Ven 10 Avr - 2:28

Citation :
Vous croyez vraiment vous débarasser de moi comme ça ?"


"Laissez moi réfléchir.....eu oui tout à fait"


Citation :
" Je ne vais pas prendre votre jumper, au cas où vous en auriez besoin ... j'ai demandé à ce qu'on vienne me chercher ... vous devrez encore me supporter pendant 2 heures".

Rodney soupira, levant les yeux au ciel.

"Pourquoi le contraire m'aurait étonné"


De toutes façons dans 2 semaines le Jumper serait complètement à plat. Et oui, c'était le désaventages des voitures électriques. Pas d'énergie, pas de démarrage...vive les carburant. le scientifique se mit donc en route, arrivant finalement au village. Il fut acceuilli par Halling et Kanaan, les 2 leaders provisoires en l'absence de Teyla. La convivialité et l'aimaiblité de ces gens lui donnaient envie de vomir, mais par respect pour Teyla, qui ne lui avait rien fait, Rodney s'éfforcait d'être poli. Il prit ses quartiers dans l'une des tente indiquée et continua son chemin donc pour s'installer. en se retournant, il vit sa tête blonde adorée qu'il ne pouvait franchement plus voir.


" J'avais du mal à croire Jonas quand il disait que vous pouviez être de la super glue....maintenant je comprends pourquoi"

Rodney soupira.

2Mais bon sang de quoi vous voulez donc tellement parler pour vouloir rester 2 heures dans un coin pareil....si vous étoez moi et qu'à chaque fois que vous voyez quelque chose sur la cité vous pensez à l'utiliser contr e vous je comprendrais...mais là...à part me tirer des infos du nez que j'ai déjà dévoilé...je ne vois pas ce que vous pouvez faire d'autres ici"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Ven 10 Avr - 2:41

Sam suivit Rodney jusqu'au village athosien, où Kanaan et Halling les accueillirent. Contrairement au Canadien, la jeune femme était ravie de revoir ce peuple, et sourit tout en les saluant, ne faisant pas attention à Rodney et à son air aimaible forcé. Elle resta à l'extérieur de la tente, pendant qu'il prennait possession des lieux, avant de se retrouver devant lui quand il en sortit.

" J'avais du mal à croire Jonas quand il disait que vous pouviez être de la super glue....maintenant je comprends pourquoi"

- "Et bien, maintenant, vous le savez ... il n'y a que mes ennemis que je ne suis pas partout ... sauf pour les neutraliser".

"Mais bon sang de quoi vous voulez donc tellement parler pour vouloir rester 2 heures dans un coin pareil....si vous étiez moi et qu'à chaque fois que vous voyez quelque chose sur la cité vous pensez à l'utiliser contre vous je comprendrais...mais là...à part me tirer des infos du nez que j'ai déjà dévoilé...je ne vois pas ce que vous pouvez faire d'autres ici"

- "Et bien, j'ai deux heures à perdre, je ne vais pas les passer toute seule ... on n'est pas obligé de parler, si vous ne le voulez pas ... je peux très bien vous aider dans ce que vous êtes venu faire ici".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Ven 10 Avr - 13:46

"Et que dois-je donc faire pour devenir votre ennemi?....ah oui c'est vrai...j'aurai dû vous tirer dessus quand j'en avais l'occasion c'est vrai que suis-je bête"

Rodney secoua la tête et continua de s'installer tout en écoutant le discours que prononcait Sam. Il voyait là une occasion de terminer le travail en 2 heures et s'il y avait bien une chose qu'il ne voulait pas, c'était bien terminer le travail en 2 heures. Sam ne le savait pas encore, mais ce qui était cassé comme installation , c'était un jeu d'enfants à réparer. Mais ça, Rodney ne l'avait dit à personne. Et d'ailleurs plus il y pensait, plus il se disait qu'après le départ de Sam, il pourrait partir. Prendre le Jumper et partir d'Atlantiqua, être dans l'espace...y errer jusqu'à ce que plus rien ne marche et mourir dans l'élément qui l'avait toujours fasciné...l'infini univers. Là c'était sûr, personne ne le retrouverait vivant ou ne le retrouverait à temps. Bien sûr, comme s'était son envie, il n'allait pas la faire, rien que pour se torturer un peu plus en ne pouvant accéder à sa demande.

"Je ne compte pas commencer aujourd'hui, je suis fatigué du voyage et de parler...alors vous n'avez à perdre votre temps ailleurs , parce que moi , je vais aller faire un tour du côté où vous n'êtes pas"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Sam 11 Avr - 0:05

"Et que dois-je donc faire pour devenir votre ennemi?....ah oui c'est vrai...j'aurai dû vous tirer dessus quand j'en avais l'occasion c'est vrai que suis-je bête"

- "Peut être que vous auriez dû, oui, si ça pouvait vous défouler ... mais, même là je ne vous aurais pas considéré comme un ennemi ... je sais que vous avez du mal à le croire, mais c'est comme ça".

"Je ne compte pas commencer aujourd'hui, je suis fatigué du voyage et de parler...alors vous n'avez à perdre votre temps ailleurs , parce que moi , je vais aller faire un tour du côté où vous n'êtes pas"

Sam ne répondit pas tout de suite, fixant Rodney qui continuait de s'installer. Ses paroles la blessèrent, soulignant le fait qu'elle était inutile et qu'elle ne pouvait pas aider son ami. Bien sûr, elle se doutait que les installations athosiennes n'avaient pas été assez endomagées pour qu'un seul homme les répare tout seul. Mais, elle voyait bien que le Canadien était décidé à rester seul, et surtout qu'il n'attendait qu'une chose ... qu'elle parte hors de son champs de vision, l'obligeant à abdiquer et à abandonner.

- "Très bien, allez faire un tour tout seul ... restez dans votre coin ... continuez de vous détruire ... apparement, vous savez bien vous y prendre".

Sam avait voulu parler méchamment, mais sa voix tremblait par la peine, montrant bien l'impact des paroles de Rodney. Elle secoua la tête, en levant les mains pour signifier qu'il avait gagné, et entamait déjà un demi tour pour s'en aller. Cependant, réagissant instinctivement, la jeune femme ne partit pas tout de suite. Elle se rapprocha de Rodney, empiétant sur son espace vital, et vint le prendre dans ses bras, le serrant contre elle, avant qu'il ne puisse réagir. Comment deux personnes qui avaient pû être si proches l'espace d'un instant, lors d'un diner, pouvaient-elles mettre autant de distance entre elles comme des inconnus ? Les choses changeaient tellement vite. Sam savait bien que le scientifique n'aimerait pas du tout son geste, mais elle n'en avait rien à faire, elle était son amie et elle voulait lui montrer qu'il n'était pas seul. Cependant, avant que Monsieur le Génie ne déballe son sale caractère, la militaire se sépara de lui, son geste n'ayant duré que quelques secondes.

- "Faites attention à vous".

Ce furent les seuls mots que Sam réussit à prononcer, d'une voix plus douce que sa précédente réplique, avant de faire demi tour, et partit définitivement, laissant Rodney à la solitude qu'il cherchait tant. Elle salua Halling au loin, et retourna sur la piste d'attérissage, allant s'asseoir près d'un lac à proximité, attendant que les deux heures passent. Elle jetta des cailloux dans l'eau pour passer le temps, tout en essayant de ne pas penser à son échec pour aider Rodney.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Sam 18 Avr - 1:35

Rodney soupira de soulagement. Finalement il s’était débarrassé d’elle. Déjà qu’il n’allait pas passer beaucoup de temps avec les athosiens, alors devoir passer autant d’heure avec quelqu’un qui avait la sérieuse manie de lui rappeler qu’il avait un problème et qu’il devait se faire aider, c’était trop lui demander. Il préférait l’autre Sam. Celle qui était en compétition avec lui, bien qu’en réalité ce fut l’inverse. Pourquoi Carter était devenue son fantasme ? Tout simplement parce qu’il aimait son caractère, son intelligence, son sens de la réparti et parce qu’elle lui était inaccessible. Au SGC, elle l’avait toujours repoussé. Sur SGA, elle lui courait presque après pour au final être sur le continent à se morfondre dieu sait où. Enfin Rodney supposait qu’elle se morfondait, vu la mine qu’elle abordait en partant. Tant mieux, comme ça, elle aurait une idée de la palette de sentiment que McKay ressentait chaque jour. Il finit par sortir de sa tente une demi-heure plus tard et se mit à faire ce qu’il voulait faire. Marcher. La forêt de cette planète ressemblait beaucoup à celle de son enfance. Là où il allait se réfugier quand son père en avait trop fait ou quand il allait exploser. Son lieu de retraite. Il pouvait y passer des heures, à réfléchir, sans parler, sans heurter la vie sauvage. Personne ne savait que McKay aimait ça, peut-être Steve, mais les forêts en Russie étaient tout sauf accueillante. Il arriva finalement au lac. Et tomba nez à nez avec Sam. Il déglutit. Elle lui était de dos et il savait que s’il faisait demi-tour, elle l’entendrait. Il s’humecta la lèvre inférieure.

« J’ai toujours détesté l’eau » lança-t-il en se rapprochant. « Toute ma vie durant, elle m’a toujours apporté malheur et douleur…à chaque fois j’ai failli me noyer…alors symboliquement j’ai tenté de partir comme ça…mais cette fois-ci…même l’eau ne voulait pas m’aider…à croire que vous vous êtes tous donné le mot… » Plaisanta le scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Sam 18 Avr - 15:53

L'attente était longue, surtout quand on a rien à faire. Au bout d'un moment, Sam arrêta de jetter des cailloux dans l'eau, se lassant, et regarda sa montre. Plus que 45 minutes avant l'arrivée du jumper, c'était long. La jeune femme regarda droit devant elle, observant le lac et la forêt au délà, profitant du calme de cette belle journée ensoleillée. Soudain, elle entendit la voix de Rodney derrière elle, et se retourna brusquement, surprise autant par le fait qu'elle ne l'avait pas entendu venir, que par le fait qu'il était là après ses dires. La militaire l'écouta, le regardant s'approcher, serrant les dents quand il parla à nouveau de son suicide et de sa plaisanterie, ne voulant pas rire ou lui faire de remarque à ce sujet. Sam revint à sa contemplation sur le lac, sans un regard pour le Canadien. Elle resta silencieuse un instant, avant de faire entendre sa voix, les yeux toujours dirigés devant elle, comme si elle était plongée dans des souvenirs.

- "C'est tout le contraire de moi ... j'ai toujours aimé l'eau ... j'ai appris à nager quand j'étais petite, et avec mon frère, on passait des heures et des heures dans l'eau ... j'adorais aller nager dans les lacs ou dans la mer, faire de la natation, faire de la plongée ... c'est un peu comme voler, on est libre de ses mouvements, comme si on était en apesanteur ... vous qui recherchez le silence et le calme ces derniers temps, dommage que vous n'aimiez pas l'eau, c'est l'endroit le moins bruyant au monde".

Sam se tût quelques secondes, puis se retourna vers Rodney pour le regarder.

- "Je croyais que vous vouliez m'avoir hors de votre champs de vision, à des centaines de kilomètres de vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Dim 19 Avr - 3:23

Tiens, Sam avait un frère? Il ne le savait même pas. Enfin, ça lui était égal. Mains dans les pohces, il était presque -à côté de Sam, regardant lui aussi le lac. a sa remarque il haussa des épauules.

"C'est toujours le cas, mais rappelez vous que je fuis la civilisation, qu'elle soit primitive ou non....la foret m'a toujours apporté les réponses à mes questions quand j'étais enfant et adolescent...normal que je m'isole ici pour réfléchir...et puis de toutes fa4ons vous parter dans 42 minutes et 34 secondes...qu'est-ce que cela peut bien vous faire que je suis ici ou dans la tente...c'était un hasard malheureux c'est tout"

Il finit par s'asseoir à côté d'elle.

" Et vous savez que les gens que j'envoie balader me tiennen le plus à coeur"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Dim 19 Avr - 18:48

"C'est toujours le cas, mais rappelez vous que je fuis la civilisation, qu'elle soit primitive ou non....la foret m'a toujours apporté les réponses à mes questions quand j'étais enfant et adolescent...normal que je m'isole ici pour réfléchir...et puis de toutes fa4ons vous parter dans 42 minutes et 34 secondes...qu'est-ce que cela peut bien vous faire que je suis ici ou dans la tente...c'était un hasard malheureux c'est tout"

- "Ca m'est arrivée aussi, de marcher des heures et des heures, toute seule, dans la forêt, pour profiter du silence et du calme ... beaucoup de monde fait ça pour réflechir, pour s'isoler de tout, même si les gens n'arrivent pas à supporter la solitude très longtemps ... rien ne vous empêchait de faire demi tour quand vous m'avez vu, et de continuer votre chemin comme si de rien n'était ... je ne m'en serais peut être pas aperçue, j'étais plongée dans mes pensées".

Sam regarda sa montre, qui affichait environ une minute de plus que celle de Rodney, elle le savait. Le côté maniaque du Canadien fit naitre un petit sourire amusé sur son visage, alors qu'elle le regardait s'asseoir à côté d'elle, surprise par son geste après ce qu'il lui avait dit sous la tente.

" Et vous savez que les gens que j'envoie balader me tiennen le plus à coeur"

- "Je le sais ... je suis l'une des rares privilégiées".

Sam reporta son attention sur le lac si tranquille, où les seuls bruits qu'on entendait pendant quelques instants étaient celui du vent dans les feuillages et le chants des oiseaux. La jeune femme ne cessait de se demander comment la situation en était arrivée là, alors que quelques mois auparavant, tout semblait normal. Elle avait envie de poser cette question au scientifique, mais elle savait qu'il se braquerait à nouveau, et une dispute avec lui était la dernière chose qu'elle voulait faire avant son départ. Alors, Sam resta silencieuse, gardant ses questions pour elle. La militaire n'avait pas encore fait le lien avec l'arrivée de Steeve, et peut être qu'elle ne le ferait jamais.

- "Avec qui vais-je jouer aux échecs, maintenant que vous ne serez plus là ? Où vais-je trouver des joueurs assez forts pour m'affronter ?" plaisanta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Lun 20 Avr - 1:46

Rodney observa un instant le silence qui s'était installé entre eux. Il n'avait rien à dire à Sam et l'écouter était au dessus de ses forces. Il n'en avait que faire de savoir que tout le monde venait chercher ses réponses dans la forêt. Pour lui, la forêt avait une signification que Sam ne pouvait pas comprendre. Personne ne pouvait la comprendre à part lui.

Citation :
- "Avec qui vais-je jouer aux échecs, maintenant que vous ne serez plus là ? Où vais-je trouver des joueurs assez forts pour m'affronter ?"

Rodney eut un rictus avant de secouer la tête.

"Oh vous trouverez des adversaires....Zelenka et Sheppard figurent aprmi les joueurs que je vous conseillerai...ils ont des jeux très différents et Zelenka est peu être un peu moins doué que John...mais vous ne serez pas déçu d'une partie avec Sheppard...."

Il déglutit détournant le regard vers les pierre devant lui. Oui John l'avait battu dans les échecs....peut-être parce que Rodney regardait plus ses bras ou son torse , voire même sa tête en train de réfléchir que le jeu en soi. Mais ça c'était l'excuse après avoir réalisé ce qu'il ressentait pour le militaire....qu'en était-il d'avant? Rodney ne voulait pas admettre que john avait de la matière grise diront certains, mais en fait Rodney avait peur que John réussisse dans un domaine qui lui était réservé et que Rodney lui était incapable de réussir dans le domaine de john. Il s'entrainait oui, mais il n'avait pas vraiment de niveau, sauf si le niveau 0 comptait. Enfin, il faisait de son mieux.

"Vous savez ce qui fait le plus mal...quand vous attendez de quelqu'un en particulier qu'il vous soutienne et qu'en fin de compte...elle n'en a rien à faire.... pourquoi Sheppard m'ignore comme ça? Pour faire bonne figure il est venu une fois me rendre visite à mon réveil...et puis plus rien....qu'est-ce que je lui ai fait pour mériter ça?....Il n'a même pas contesté ma démission...rien...^.rien du tout...et...je ne vois pas pourquoi je vous raconte ça...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Lun 20 Avr - 3:04

"Oh vous trouverez des adversaires....Zelenka et Sheppard figurent aprmi les joueurs que je vous conseillerai...ils ont des jeux très différents et Zelenka est peu être un peu moins doué que John...mais vous ne serez pas déçu d'une partie avec Sheppard...."

Sam secoua la tête en signe de négation, loin de s'imaginer ce qu'il se passait dans la tête de Rodney. Bien sûr, elle pourrait faire une partie d'échecs avec Radek ou John. Mais, elle savait que Zelenka était quelque peu ennuyeux lors d'une partie, sans oublier qu'elle le battait toujours, et que Sheppard ne jouait pas souvent.

- "Je sais que je pourrais toujours trouver des adversaires, mais ce n'est pas pareil sans vous ... votre côté mauvais perdant va beaucoup me manquer ... entre autres choses".

"Vous savez ce qui fait le plus mal...quand vous attendez de quelqu'un en particulier qu'il vous soutienne et qu'en fin de compte...elle n'en a rien à faire.... pourquoi Sheppard m'ignore comme ça? Pour faire bonne figure il est venu une fois me rendre visite à mon réveil...et puis plus rien....qu'est-ce que je lui ai fait pour mériter ça?....Il n'a même pas contesté ma démission...rien...^.rien du tout...et...je ne vois pas pourquoi je vous raconte ça...."

Sam gardait le silence pendant que Rodney parlait, et tourna la tête vers lui pour le regarder. Elle écouta chacun de ses mots, parce que contrairement à un certain Canadien assis à côté d'elle, la militaire écoutait elle, et s'intéressait à ce que l'autre disait. A la fin de la réplique du scientifique, la jeune femme repris sa contemplation du lac. Bien sûr, elle avait remarqué que John se montrait distant avec Rodney, surtout depuis que ce dernier avait quitté l'équipe, et que Sheppard n'avait rien fait pour qu'il change d'avis, ce qui l'avait surprise. Cependant, Sam n'avait pas pensé que John gardait tout le temps ses distances avec le Canadien. N'étant pas tout le temps avec l'un ou avec l'autre, elle avait pensé qu'ils se voyaient quand même de temps en temps. Mais, visiblement, ce n'était pas le cas, et Rodney semblait souffrir de ça. La militaire ne savait pas quoi dire, elle ignorait pourquoi John agissait de cette façon. Elle resta donc silencieuse quelques minutes, le temps de trouver ses mots, laissant à nouveau ce silence s'installer entre eux, silence apparement apprécié par Rodney, qu'elle respecta un peu avant de s'adresser à lui.

- "Peut être que vous me racontez ça parce que vous en aviez besoin".

Sam cessa de regarder devant elle, et reporta son attention sur Rodney, l'observant avec sa douceur habituelle, lui montrant bien qu'elle ne le jugerait pas s'il désirait se confier davantage.

- "Je ne sais pas pourquoi John met des distances avec vous ... j'avais remarqué qu'il agissait différement avec vous depuis un certain temps, mais j'ignore la cause ... vous avez essayé de lui en parler ? De lui demander pourquoi il agissait comme ça à votre égard ?" lui demanda-t-elle en toute innocence, étant très loin de s'imaginer ce que Sheppard et lui avaient fait dans un vieux laboratoire ancien de la Zone Inexplorée, facteur déclencheur de toute cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Mar 21 Avr - 1:51

Citation :
"Je ne sais pas pourquoi John met des distances avec vous ... j'avais remarqué qu'il agissait différement avec vous depuis un certain temps, mais j'ignore la cause ... vous avez essayé de lui en parler ? De lui demander pourquoi il agissait comme ça à votre égard ?"


"Je n'ai pas besoin de le lui demander....je sais pourquoi..."

Rodney baissa la tête, soupirant. Il n'avait pas encore raconté son histoire et il n'était pas sûr de le vouloir, mais qui pouvait les entendre?...Personne. Il n'y avait que la nature et eux. Le scientifique prit une pierre, se concentrant sur elle, pour se lancer sans pour autant regarder Sam. Il déglutit et se lança après un long moment de contemplation de cette pierre.

" Il y a quelques mois...j'ai découvert une machine dans les zones inexplorées....une machine destinée à la conception et la reproduction....par un malheureux hasard c'était tombé sur moi et....Sheppard....mes souvenirs sont flous....mais je sais qu'on a....enfin....je....c'est arrivé comme la machine l'avait programmé...juste que....enfin vous voyez ça ne marche pas entre deux personnes du même sexe...je n'avais aucun souvenir à mon réveil...et lui non plus...ce n'est qu'à un contr'ole de Carson qu'il a lancé l'hypothèse de....viol....et c'est comme ça que Sheppard a su qu'il avait couché avec son meilleur ami....il m'a évité par la suite....s'est battu avec mon petit ami et dès que je le croisai....j'étais traité moins que rien....ça c'est la première raison pour laquelle il m'en veut...et ne veut plus me voir...."

Rodney jeta la pierre dans l'eau pour en prendre une autre.

"La deuxième raison....j'ai demandé à Thais de soigner mon petit ami....elle a eu ses blessures...et....John il....il n'a pas aimé (petit rictus) c'était ntre dernière dispute...c'est la dernière personne à m'avoir vu en vie....et....je lui ai dit que je l'aimais ( nouveau rictus) quel idiotie"

Rodney secoua la tête, jetant furieusement la pierre dans le lac avant d'en prendre une autre.

"Je voulais qu'il souffre....autant que je souffrais...je voulais qu'il soit rongé par la culpabilité...je voulais qu'il paye pour....je voulais juste arrêter d'étouffer....arrêter d'être cette ombre de moi-même....je n'ai réussi q'à moitié...mais maintenant je veux juste qu'on me laisse tranquille...je ne sais pas -...je veux....je ne sais pas ce que je veux....mais je ne veux plus être Rodney McKay....il est mort"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Mar 21 Avr - 3:30

A la première réplique de Rodney, Sam fronça les sourcils, se demandant comment il pouvait savoir pour quelle raison John le fuyait. Elle le regarda prendre une pierre, puis la jetter dans le lac, puis une autre, et encore une autre ... tout en écoutant son récit, ses aveux qu'il avait toujours refusé de dévoiler. Au fur et à mesure de ses paroles, la jeune femme restait ... stupéfaite, il fallait le dire. La première chose qu'elle avait du mal à imprimer, c'était bien sûr d'entendre dire que le Canadien était homosexuel, alors qu'elle le connaissait comme quelqu'un courant après les femmes. Il était peut être bi alors ... enfin bref, ce n'était pas le sujet du jour. Cette particularité de son caractère ne la choquait pas, mais la surprennait plus qu'autre chose, ayant du mal à s'y faire. Quand Rodney parla de son petit ami, et surtout de la bagarre avec John, la militaire fit le lien avec Steve, et se demandait si c'était bien lui dont Rodney parlait. Elle continua d'écouter en silence, ne l'interrompant pas, jusqu'à ce qu'il finisse. Puis, elle laissa le silence s'abattre à nouveau entre eux, réflechissant à ce qu'elle pouvait lui répondre, ne sachant pas quoi lui dire, contemplant toujours le lac devant elle.

- "Je ne pensais pas que vous soyez ... enfin, que vous aimiez les hommes ... vous qui m'avez toujours courru après depuis notre première rencontre ... et dire que j'ai failli vous dire que j'étais amoureuse de vous lors de notre diner, il y a quelques mois, en pensant que vous êtiez hétéro ... comme quoi, on ne connait pas suffisament les gens, et qu'ils trouvent toujours une façon de nous surprendre ... je suis désolée de ce qui vous est arrivé, et je comprends mieux votre comportement actuel".

Sam tourna la tête pour poser son regard sur Rodney, remarquant bien que ce dernier était en colère contre John, et peut être même contre lui même. D'un geste compatissant, la jeune femme posa sa main sur son bras, qu'elle serra doucement, avant de la retirer rapidement, se souvenant du comportement du scientifique quand quelqu'un l'approchait ou le touchait.

- "Vous n'avez pas à vous en vouloir, ce qui s'est passé n'est pas votre faute ... bon, peut être que pour Thais, vous auriez peut être dû en parler avant à John ou à quelqu'un d'autre comme Carson, mais pour le reste, vous n'y êtes pour rien ... Sheppard vous en veut peut être à cause de cette histoire, mais ça ne devrait pas vous détruire parce que vous n'avez rien fait de mal ... je sais que c'est difficile à croire, mais vous ne devez pas vous punir davantage pour ça, même si vous l'aimez ... qui sait, peut être qu'en lui laissant du temps, il se calmera".

Sam soupira, ne sachant pas si elle pouvait être la bonne personne pour cette histoire. Peut être que Carson aurait été mieux placé qu'elle, vu qu'il connaissait le Canadien et le militaire depuis un moment, mais Rodney ne voulait plus le voir non plus, ou lui parler. Aujourd'hui, la jeune femme était là, et elle l'aiderait comme elle pourrait, même si elle ne pouvait pas faire grand chose pour lui.

- "Vous serez toujours Rodney Mckay, même si vous dites le contraire ... peut être différent aujourd'hui, mais c'est toujours vous".

Sam délaissa Rodney du regard, pour porter son attention sur le lac.

- "Votre petit ami ... est-ce-que c'est le Major Rhys ? Vous n'êtes pas obligé de répondre si vous ne voulez pas".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Mer 22 Avr - 23:34

"Il a eu....plus de 5 mois pour se calmer....il est trop calme maintenant...j'aurai aimé qu'il reste...qu'il....qu'il dise à Carson qu'il voulait rester...il...il l'a dit...tu veux que je reste....mais il ne me l'a pas demandé à moi...et Carson....il....il veut ...il croit toujours agir pour mon bien et ça m'énerve...parce que...s'il l'avait fermé...peut-être que....qu'il serait resté...peut-être que...je suis fou...pourquoi aurait-il voulu ....j'étais tellement idiot"

-
Citation :
"Votre petit ami ... est-ce-que c'est le Major Rhys ? Vous n'êtes pas obligé de répondre si vous ne voulez pas"


"Je....je dois y aller....et vous avez un Jumper à prendre"

Rodney fuyait, il ne voulait pas dire oui, ni pourquoi il ne voulait pas le dire.

"Ce...ce n'est pas une bonne chose de parler de mon...de ce que j'ai comme attirance...ca pourrait ennuyer certaines personnes et me décréditer...."

Rodney se redressa.

"Je....sachez que....lors de notre rendez-vous...je voulais....vraiment vous embrasser...et je le pense toujours...mais...les choses ont changé...j'ai décidé de laisser sortir quelque chose que j'ai étouffé pendant plus de 20 ans...maintenant je dois le payer...c'est comme ça..."

Il déglutit.

"Oubliez le Major Rhys...laissez le tranquille"

Rodney tourna les talons et commença à partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Jeu 23 Avr - 0:07

"Il a eu....plus de 5 mois pour se calmer....il est trop calme maintenant...j'aurai aimé qu'il reste...qu'il....qu'il dise à Carson qu'il voulait rester...il...il l'a dit...tu veux que je reste....mais il ne me l'a pas demandé à moi...et Carson....il....il veut ...il croit toujours agir pour mon bien et ça m'énerve...parce que...s'il l'avait fermé...peut-être que....qu'il serait resté...peut-être que...je suis fou...pourquoi aurait-il voulu ....j'étais tellement idiot"

- "Non, vous n'êtes pas idiot ... et Carson voulait peut être que vous vous reposiez ... les gens qui sortent d'un coma ont besoin de repos pour aller mieux ... John voulait peut être demander l'autorisation à Carson s'il pouvait rester ou non, avant de vous le demander à vous ... il avait peut être peur que vous lui disiez non, après votre geste, et que vous ne vouliez plus le voir".

Sam n'était pas convaincue par ses dires. Elle essayait juste de trouver un moyen d'apaiser Rodney, de le réconforter. John le fuyait-il vraiment ? Devraient-ils se retrouver face à face pour avoir une discussion ? Peut être ... ou peut être pas. Et la fuite du Canadien sur le continent n'arrangeait pas les choses. Lorsque la jeune femme posa la question sur le Major Rhys, Rodney fuya une nouvelle fois, prétextant qu'il devait partir, et que le jumper allait arriver ... bien qu'il restait à Sam 18 minutes, ou plus exactement 19 minutes et 53 secondes. Elle se leva en même temps que Rodney, le silence de ce dernier face à sa question étant plutôt révélateur, ce qui la fit grimacer. La militaire espérait beaucoup qu'elle se trompe, que Steve n'était pas le petit ami mystérieux. Quitte à le voir avec un homme, tout le monde mais pas lui, pas après son point de vu sur lui, et ce que Teyla lui avait confié. Sam s'inquiétait pour Rodney si Rhys faisait partit de l'équation, rien de bon n'allait sortir de cette histoire.

"Je....sachez que....lors de notre rendez-vous...je voulais....vraiment vous embrasser...et je le pense toujours...mais...les choses ont changé...j'ai décidé de laisser sortir quelque chose que j'ai étouffé pendant plus de 20 ans...maintenant je dois le payer...c'est comme ça..."

- "Rodney ... " dit-elle en soupirant.

Mais, Sam n'eut pas le temps de rajouter autre chose, que le scientifique fit demi tour pour partir.

"Oubliez le Major Rhys...laissez le tranquille"

Sam se lança à la suite de Rodney, se plaçant devant lui pour l'empêcher de fuir, levant ses mains, paumes ouvertes face à lui, ouvrant la bouche pour lui dire le fond de sa pensée. Mais, si sa première réaction était de lui faire part de son opinion sur Rhys et de le mettre en garde, en avait-elle le droit ? Et Rodney l'écouterait-elle ? Sûrement pas. La jeune femme abandonna alors son idée, se doutant qu'elle n'était pas la bonne personne qui pourrait ouvrir les yeux au scientifique, tout en espérant que quelqu'un d'autre le ferait avant qu'il ne soit trop tard. Sachant qu'elle n'arriverait pas à le retenir plus longtemps, vu la détermination de Rodney à partir, Sam soupira, puis baissa ses mains, se contentant d'un petit hochement de tête.

- "Je voulais vous remercier, pour m'avoir confier votre secret ... il fallait beaucoup de courage pour avouer ça ... soyez tranquille, je n'en parlerais à personne ... j'espère juste que vous trouverez ici ce que vous cherchez".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Sam 25 Avr - 11:27

Rodney s'arrêta, se forçant à regarder Sam dans les yeux. Il avait du mal à le faire depuis quelque temps, mais il se forçait à tenir tête à certaines personnes. Notamment celles qui l'aidaient. Il appréhendait ce qu'elle allait dire. Il ne voulait pas parler de Steve...à chacun son secret. Rodney ne voulait pas tout dire à une seule personne, c'était trop dangereux si seulement une seule personne avait toutes les pièces du puzzle. Il appréhendait ces questions que ses yeux allaient trahir ...il ne voulait pas attirer des problèmes à un homme qui sous tous ces défauts l'aimait. Il avait rechuté, il avait accepté sa violence...sa jalousie. Il avait accepté tout cela, parce qu'il ne voulait plus être seul, il en avait peur....peur de ce qu'il pourrait faire s'il était vraiment seul côté coeur. Il avait besoin d'un côté tendre, d'une moitié...aussi pourrie soit-elle.

"Me remercier parce que j'ai avalé ma fierté et que je vous ai raconté cela? Vous avez des drôles de mercis vous....mais n'attendez pas un de rien...Carson aussi m'a fait la même promesse et il mène une croisade contre certaines personnes...bien sûr pas ouvertement...mais...enfin vous voyez ce que je veux dire....."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Sam 25 Avr - 14:08

"Me remercier parce que j'ai avalé ma fierté et que je vous ai raconté cela? Vous avez des drôles de mercis vous....mais n'attendez pas un de rien...Carson aussi m'a fait la même promesse et il mène une croisade contre certaines personnes...bien sûr pas ouvertement...mais...enfin vous voyez ce que je veux dire....."

Sam leva les yeux au ciel en soupirant, exaspérée devant l'attitude de Rodney. Ce dernier avait beau dire qu'il n'était plus le Mckay que tout le monde connaissait, certains traits de caractère restaient quand même profondemment ancrés en lui, il ne pouvait pas le nier. La jeune femme secoua la tête légèrement, en fermant les yeux quelques secondes, avant de regarder le Canadien, laissant entendre un petit rire à la fois nerveux et moqueur, tout en prenant une attitude plus froide et lasse que d'habitude.

- "Vous avez raison, je suis bête, je n'avais pas à vous remercier ... désolée d'avoir pensé que vous êtiez un humain qui éprouve des sentiments".

Sam ne fit aucune remarque sur ce que Rodney disait de Carson. Si le médecin essayait de protéger le scientifique, alors qu'il avait juré de garder le secret, libre à lui. La militaire ferait également la même chose, même si elle ne ferait pas d'enquête. Mais, si elle trouvait quelque chose de compromettant contre Steve, petit ami de Rodney ou pas, elle le ferait plonger. Sam continuait de fixer le Canadien, laissant un silence s'abattre entre eux, avant de détourner les yeux, se montrant toujours froide.

- "Amusez-vous bien pendant votre séjour ici, à vous apitoyer sur votre sort, tout seul dans votre coin, vu que c'est votre souhait le plus cher".

Le regard toujours posé ailleurs que sur Rodney, Sam contourna ce dernier, et se dirigea vers l'aire d'atterrissage, d'un pas rapide, pour attendre le jumper censé la ramener sur la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Mer 29 Avr - 0:37

rodney soupira. Il en avait assez de jongler entre se faire pardonner et refaire les mêmes erreurs. il n'alla pas chercher Sam. Mais continua simplement son chemin. Il ne savait pas vraiment où il allait, mais la destination n'était pas importante. C'était le chemin. Il errait, perdu, intérieurement. Il n'arrivait pas à comprendre comment tout en était arrivé là. Comment john s'était détourné de lui. comment Steve l'avait remis dans son rôle de soumis attaché, comment il avait tenté de se suicider. Tout cela le dépassait. Personne n'arrivait à comprendre ce qu'il ressentait. Personne ne comprenait qu'il était mort à l'intérieur. Que le seul truc qui marchait encore, c'était la machine qu'il s'était créée, celle qui générait cette image de lui . Peut-être était-ce mieux aisni. Ne plus être humain...juste agir et réflchir comme un géni....Rodney avait frôlé l'autisme. Ce n'était pas simple d'être un surdoué, d'avoir compris avant même qu'on vous l'explique. Il était une élite, qui effrayait...qui jadis était une bête de foire.

Sa route le mena vers une falaise qui surplombait la mer. Il s'assir sur un rocher et contempla l'océan. Il vit arriver après quelques minute un Jumper et ensuite il le vit repartir. Ce coup-ci...il était seul....comme il le voulait. Mais il ne savait pas si c'était vraiment ce qu'il voulait tout compte fait. Maintenant...il voulait parler....mais c'était trop tard....il n'y avait que les athosiens ici...et Rodney ne savait pas si Teyla allait venir....bizarrement...maintenant Atlantis lui manquait. Et pourtant il avait choisi cet éloignement. Avant que la nuit tombe, il regagna le village...soupa et s'isola dans sa tente pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   Mer 29 Avr - 1:17

Le temps passa à la fois lentement et rapidement, celà dépendait du point du vue où on se plaçait. Sam eut quelques missions de temps en temps, sans oublier son travail sur la cité. Le temps passa donc peut être plus rapidement pour elle que pour Rodney. Elle attendait tous les jours de ses nouvelles, ou un petit message qui demandait à la cité "venez me chercher", "aidez-moi", ou "ramenez-moi quelque chose". Mais, rien, c'était le calme plat, comme s'il n'était pas sur le continent. Se pourrait-il qu'il ait pris le jumper et soit partit dans l'espace ? Non, quand même pas. Et puis, les athosiens auraient prévenu les Atlantes si le Canadien était partit. La jeune femme continuait de s'inquiéter pour lui, comme d'habitude, et s'en voulait d'être partie du continent avec une dispute. Ce n'était pas comme ça qu'elle aurait voulu lui dire au revoir. Sam ignorait si quelqu'un d'autre était passé voir le scientifique. Après tout, celà faisait un mois que ce dernier avait quitté Atlantis. Peut être avait-il eu de la visite ... ou peut être pas.

Ce jour là, Sam était de repos, aucune mission n'était prévue, et son travail au laboratoire pouvait attendre. Elle décida d'aller prendre des nouvelles de Rodney, avec ou probablement sans son consentement. Un petit sachet à la main, cadeau pour le Canadien, la jeune femme pris un jumper et décolla de la cité, se dirigeant vers le continent. Après avoir atterrie, elle sortit du vaisseau et alla au village athosien, où elle salua Haling qui venait à sa rencontre. Sur sa demande, ce dernier lui annonça que Rodney était partit se ballader, et qu'il se trouvait vers une plage non loin des falaises. Sam le remercia, puis partit dans la direction indiquée, emmenant son petit sachet, mettant une bonne demi heure de marche pour trouver et arriver à la dite plage. Une fois sur place, elle aperçu Rodney assis sur le sable, et marcha vers lui.


- "Hi" lui lança-t-elle une fois arrivée à sa hauteur.

Sam arborait un petit sourire pour lui montrer qu'elle ne pensait plus à leur dernière dispute, espérant que le scientifique n'allait pas la rambarrer rapidement, après ce mois de solitude. La militaire s'arrêta à côté de lui, mais ne s'assit pas par terre, de peur que le Canadien ne lui saute dessus pour la tuer, après qu'elle ait pénétré dans son espace vital.

- "Comment allez-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exil de Rodney   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exil de Rodney
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» Malgré l’exil, Aristide reste au centre de la politique en Haiti
» Rodney Mc Kay
» En Haïti, le désespoir pousse à l'exil malgré les risques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Corbeille-
Sauter vers: